Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 22:29

Monsieur le Maire de Landunvez nous fait la promesse de s'atteler à rétablir la qualité des eaux de Gwisselier et de la plage du Chateau. En effet, elles sont classée en "mauvaise qualité".

On doit surement avoir l'esprit mal tourné mais en entendant cela, on se pose la question suivante: quid de Penfoul?

La plage a été fermée 2 fois pour de mauvaises analyses et au moins 2 autres fois préventivement (justement pour éviter de mauvaises analyses le lendemain d'épisodes pluvieux).

Quand on ferme la plage le  14 juillet cela fait une super pub pour Landunvez!

Nous sommes donc allés sur le site du Ministère de la santé et quelle ne fût pas notre surprise de constater que les mauvaises analyses de l'été ont été tout bonnement supprimées du bilan de l'été!

Or, comme le montre cette photo, elles existent:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous soulevons peut-être un très gros lièvre! Ceci étant étayé par la constatation des panneaux à l'entrée de la plage qui ont été débarrassés du bilan des analyses de l'été.

Rappelons que Penfoul est l'embouchure du Foul et que cette rivière peut être l'objet d'une attention particulière dans l'affaire contre l'extension de la méga porcherie Avel Vor (Bourg de Landunvez)

Nous faisons donc un appel:

Si vous avez des photos des panneaux avec des dates après le 3 août (dernière analyse de la photo ci-dessus) nous serions très intéressés!!!!

notre adresse mail :  ppcotedeslegendes@hotmail.com

Merci d'avance.

 

 

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 22:01

Je suis allé faire mes courses chez Leclerc. Comme quasiment tout le monde, j'aime le jambon... Mais depuis que je suis informé sur ce que contient mon jambon, je suis de plus en plus regardant sur la marchandise.

D'ailleurs, je ne pense pas être le seul.

Nous sommes donc de plus en plus nombreux à lire les étiquettes et à rechercher de la qualité. Nous ne voulons plus de jambon reconstitué avec différentes bêtes venant d'on ne sait où et contenant je ne sais quelles substances chimiques... (antibiotiques, nourriture OGM, résidus de pesticides etc...)

Nous ne voulons pas non plus du cochon élevé en batterie, qui pollue l'air et l'eau de nos campagnes.

Nous aimerions aussi trouver du jambon sans sel de nitrites cancérigène...

Et le pire c'est que l'industrie agro alimentaire l'a bien compris. Oui, elle nous comprend parfaitement et c'est pourquoi....elle se fout de nous au plus haut point!!!!

toto

Sur cette image, tous les produits ont leurs labels. Chouette, on va pouvoir choisir. 

Zoomons un peu:

 

 

 

 

 

Celui-ci contient -25% de sel (que quoi?) il est constitué de viande française (super, le cochon a pollué chez nous) et il a le label Bleu Blanc Coeur (sans doute le plus fiable des logos puisqu'il assure quelques petites choses comme une alimentation animale un peu plus réfléchie)

 

 

 

 

 

Wahoo, celui ci nous assure que les porcs ont été élevés sans antibiotiques après le premier âge. C'est fou ça! Donc, je consomme depuis toujours du jambon bourré d'antibiotiques... Merci de me le confirmer.

 

 

 

 

 

De mieux en mieux! le logo Filière qualité garantie. En voilà un beau logo qui ne veut rien dire.

Mais rassurez vous, si Visalim nous le certifie c'est que ce doit être du sacrément bon cochon!

 

 

 

 

 

Ah, celui-là est bien aussi... Herta s'engage dans la filière PREFERENCE!

Ca en jette ça la filière préférence, plus de bien être animal et alimentation contrôlée...

 

 

Et on pourrait continuer ainsi avec tous les jambons du rayon.

La seule chose que je comprends en voyant tous ces logos bizarroïdes surgir sur les paquets c'est que les industriels ont la chocotte!

Ils tremblent par ce que les consommateurs n'en veulent plus de leurs jambons élaborés avec de la viande de basse qualité issue de l'agriculture intensive. Les consommateurs en ont assez de manger de la cochonnerie industrielle et voudraient retrouver le goût et la qualité des vrais produits agricoles.

Mais ça leur ferait trop mal de nous donner ce qu'on recherche? Ils préfèrent nous prendre pour des idiots et essayer encore et toujours de nous berner en nous placardant des logos publicitaires trompeurs.

Il faut bien l'écouler ce porc venant des élevages intensifs. Des élevages toujours plus grands pour produire une viande que plus personne ne veut manger.

 

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 17:01

L'Assemblée Générale de l'APPCL se déroulera le Mercredi 28 décembre à 17h30 dans la salle de Pen ar Vur (commune de Pospoder).

 

Notre association s'occupe de l'urbanisme (Plusieurs PLU sont en révision actuellement) et de la reconquête de la qualité de l'eau sur la côte... Cela ne risque pas de s'améliorer avec le développement exponentiel de l'agriculture intensive...

17h30: Goûté amical et discussions.

18H00: Les différents rapports et exposés.  (durée environ 1h)

 

 

AG Annuelle
Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 13:56

Nos amis du Télégramme font encore la part belle aux producteurs de porc... 

L'info de cette semaine est de toute première importance puisque la coopérative "Le Gouessant" lance des lardons allumettes 100% Breizh...

Super, achetons local!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la même lignée, on a le cochon de Bretagne:

 

Nos éleveurs sont trop forts, ils sont en train de jouer sur notre fibre Bretonne pour nous faire acheter du porc bien de chez nous, 100% élevé et abattu en Bretagne!

 

Y a t-il une seule allusion à la qualité du produit? cette origine doit elle nous rassurer quant à la qualité de la viande? Non, elle est juste élevée et abattue chez nous. 

 

Donnez moi un pistolet pour me tirer dans le pied... Regardons la carte de France des Zones d'Excédent Structurel (Zone où les sols ne sont plus capables d'absorber l'azote produit pour élever les cochons)

 

 

 

 

La Bretagne est la région de France qui souffre le plus de la surproduction de porcs.

 

Les sols sont gorgés de lisier et ne peuvent plus absorber l'azote épandu... et cela depuis plus de 20 ans!!!!

 

Alors pourquoi acheter du porc venant de cet endroit? pour entretenir la pollution qui touche les eaux de surface et les nappes phréatiques?

 

 

 

 

 

En faisant mes courses chez Leclerc, je ne vois plus que cette appellation trompeuse pour le consommateur. Non, Vous n'achetez ni du cochon bio, ni du cochon de qualité, vous n'achetez que du cochon qui a pollué les eaux de Bretagne!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre petite chose bien irritante pour le consommateur qui fuit le cochons industriel bourré aux antibiotiques, la charcuterie Bio industrielle.

 

J'étais si heureux de trouver enfin du bio en supermarché:

Coté pile:

Ahhh enfin, on va se régaler avec du jambon de qualité!

Et non, il faut regarder le dos du paquet...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Côté face:

Ok, le cochon est du cochon bio... enfin je l'espère.

Mais que voit-on à la case conservateur: Nitrites de Sodium!!!!!!

 

 

Le Nitritre de sodium est un poison cancérigène reconnu. Peut-être qu'aux doses ajoutées à ce jambon cela n'est pas dangereux mais qu'en est-il de l'effet cumulatif? 

 

Les enfants qui adorent le jambon et qui en mangent 3 fois par semaine... ils multiplient la dose par 3...

 

Moi, je suis prêt à manger du jambon moins rose pour ne pas empoisonner mes enfants!

 

Pourquoi mettre de la m... chimique sur des produits de qualité, c'est incompréhensible, c'est même de la tromperie pour berner le consommateur qui veut faire des efforts pour manger sainement.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 10:27

Le reportage tourné sur Landunvez est bien passé le dimanche 9 octobre sur M6 dans l'émission 66 minutes.

lien vers le reportage: (cliquer sur le lien) 

Comme toujours, les avis sont partagés.

Au premier visionnage, on peut se dire: "tout ça pour ça!", quatre jours de tournage intensif pour seulement 13 minutes de reportage...

Enfin, 13 minutes à une heure de grande écoute sur un média aussi regardé que M6 c'est tout de même bien.

 

Le contenu du reportage maintenant:

Nous avions vu tant de choses aberrantes lors des moments partagés avec l'équipe de M6 que nous sommes un peu restés sur notre faim. (eau sale arrivant à Penfoul par exemple, bien être animal... arrivée sur le marché de la délégation des éleveurs porcins qui ne sont pas arrivés là par hasard!, problèmes des pesticides non abordé...) 

Mais le format de l'émission en lui même ne se prête pas à un traitement approfondi du sujet.

En 13 minutes, il faut présenter le pays, aborder le sujet, présenter les 2 parties tout en restant si possible impartial. 

66 minutes est une émission d'information plutôt orientée "grand public". Sans être péjoratif, ils ne peuvent pas trop rentrer dans les détails pour ne pas perdre le téléspectateur (non expert sur le sujet).

 

Points négatifs suite au visionnage du reportage: 

On ne voit pas assez le lien de cause à effet entre la pollution des cours d'eau et l'élevage intensif (nitrates, bactériologie, chimie, retombées ammoniacales...)

Une image comme celle ci montre la proximité de l'élevage avec la plage.

 

13 750 cochons sous ces silos!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur cette photo réalisée au pied de l'exploitation, les pieds dans le Foul, on voit plusieurs choses:

Le ruisseau serpente au milieu d'une zone humide.

L'usine est un bordure de cette zone humide (voire empiète dessus...)

Le Foul sur cette image n'est pas propre (macro-déchet, algues vertes en suspension...)

Mais que voulait nous démontrer l'éleveur en buvant cette eau?

1) "j'irai jusqu'au bout et ce n'est pas une gastro qui va me faire peur."

2) "Allez-y les enfants, buvez cette eau, elle est nickel! "

3)"Les Landunveziens ne connaissent pas leur pays. Cette rivière ils ne la regardent jamais... moi je la connais mieux qu'eux"

4) on a trouvé un concurrent à l'eau de Plancoët!"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les bâtiments construits dernièrement sont en bordure de la zone humide voire empiètent dessus.

Garez-vous à la salle omnisports et allez vous promener par là, la mairie a réalisé un défrichement de la zone, mais prévoyez des bottes, on s'y enfonce car une zone humide est gorgée d'eau... 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des champs comme celui ci, exploité par l'élevage Avel vor, sont situés sur le bassin versant du Foul. On y voit du maïs jusqu'à 1m de la zone humide. Ce champ est en forte pente comme le montre le relevé réalisé à partir de l'outil geoportail. Que se passe-t-il en cas de forte pluie? Personne ne peut nier que le ravinement va emporter de la terre vers le Foul.

Que contient cette terre? (du lisier? des herbicides? des fongicides? des insecticides? des résidus d'antibiotiques? rien du tout (où allez-vous chercher tout cela?)?) 

 

 

Autre point qui ne nous sert pas vraiment, l'impression que tout a été fait dans les règles:

Le Préfet a effectivement donné son avis favorable or, le Préfet n'est pas un expert (ni sur la commune de Landunvez, ni sur les soucis engendrés par la surenchère perpétuelle des gros élevages porcins).

Le Préfet doit s'appuyer sur les conclusions de 2 instances: l'enquête publique menée par le commissaire enquêteur (personne impartiale désignée pour mener l'enquête de terrain)  et l'autorité environnementale (experts qui évaluent le projet)

L'avis du commissaire enquêteur est défavorable et son rapport souligne de très nombreux manquements dans le dossier de l'éleveur. Un tel avis est rarissime dans ce genre de dossier chaud!

Le rapport de l'autorité environnementale souligne également de très nombreux manquements dans le dossier et sous entend que ce projet n'est pas désirable. (ils n'ont pas à donner d'avis favorable ou défavorable)

Donc, pour résumer, le Préfet a donné son accord alors que les experts et l'enquête de terrain auraient du le mener à donner un avis défavorable!

C'est pourquoi APPCL, Eaux et Rivières et AEPI se sont associés pour attaquer au Tribunal Administratif l'avis du Préfet.  

C'est un peu dommage qu'en regardant le reportage, le béotien retienne simplement que le Préfet a donné son accord puisque c'est cet accord même qui est attaqué par nos associations...

 

Points positifs du reportage:

Le pays est toujours aussi beau et les prises de vue sont très réussies.

Le problème bactérien est bien traité. (panneau à l'entrée de la plage)

Le problème des nuisances olfactive aussi. (bien qu'une odeur ne soit pas très télégénique...)

La pollution aux abords de Kerincuff et la mauvaise foi évidente de l'éleveur quand on lui montre le lisier dans le fossé. (Quand on nie l'évidence on se discrédite...)

L'éleveur qui "boit" l'eau du Foul sous son exploitation!!! beurk. Mais qui veut-il convaincre en faisant cela? Tout le monde sait que cette eau peut être polluée, c'est une chose prouvée depuis très longtemps.

 

 

 

 

 

 

En conclusion, nous pouvons remercier M6 de s'être intéressé à notre combat. Même si un reportage de 13 minutes ne peut être aussi complet qu'un dossier déposé au tribunal, il a au moins le mérite de faire connaître le problème et de pointer la pollution bactérienne.

Nous restons à la disposition de tout autre média qui voudrait relever le défi de présenter et d'expliquer un problème si tentaculaire et si complexe... 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 12:28
C'est pour dimanche!

Nous venons d'en avoir la confirmation, le reportage tourné fin septembre va être diffusé ce dimanche (9 octobre) à partir de 17h dans l'émission d'M6 66 minutes.

Nous avons servi de guides aux journalistes afin de pointer les soucis que va engendrer l'extension de l'usine à cochons Avel Vor de Landunvez. Nous avons aussi voulu présenter l'autre facette notre beau pays, ses paysages grandioses, ses couleurs si contrastées, ses vagues...

Nous en reparlerons après le visionnage...

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 17:57

Une équipe de télévision est venue tourner un reportage cette semaine sur Landunvez.

Le sujet: l'extension de la porcherie Avel Vor et les éventuelles conséquences pour l'environnement.

L'APPCL a participé à l'élaboration du reportage en fournissant le fruit de nos travaux sur le sujet et en servant de guide dans le pays!

Nous attendons avec impatience la diffusion dans l'émission 66 minutes...

Notre pays est magnifique, les images de la côte seront surement très belles... d'autres le seront moins...

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 08:47
pétition en ligne

Qui l'eut cru?

Soulever autant de monde contre l'agrandissement d'une porcherie industrielle au fin fond du Finistère...

Il faut dire que cette affaire est l'exemple même de tout ce qui dégoutte le citoyen:

  • Toutes les autorités compétentes donnent des avis défavorables.
  • La majorité des riverains est contre.
  • Le tourisme ne peut-être que défavorablement impacté.
  • Les nuisances vont être obligatoirement accrues. (odeurs, pollutions diverses, transports de marchandises sur les petites routes... va et vient incessant de tracteurs traînant des tonnes à lisier...)

En gros, personne n'en veut de cette usine!

Personne? mais si, l'exploitant et ses 9,5 employés (en comptant la seule embauche à venir)

Mais quand on a le bras long comme celui de M.Bizien, on obtient tout ce que l'on veut et même les choses les plus aberrantes et les plus en décalage avec les objectifs de la cop21...

Jusque maintenant, les Landunveziens se tenaient à carreau, même si les couleuvres étaient dures à avaler parfois... Mais trop c'est trop!

Les 1942 signataires de la pétition en ligne s'expriment enfin.

Encore un petit effort, plus que 58 signatures et on dépassera les 2000!

On voit bien que l'émoi dépasse largement le seule commune de Landunvez et ses 1500 habitants. Le mécontentement fait tache d'huile...

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 14:23
comment peut-on aimer l'élevage intensif de cochons?

Il est souvent assez difficile de dire pourquoi on s'insurge contre l'agrandissement d'un élevage intensif de cochons.

La difficulté vient du fait qu'il y a tellement de nuisances qu'on ne sait pas par laquelle commencer... Quel est l'argument qui fera mouche? l'aspect pollution de la terre (nitrates, chimie), celui de la pollution de l'air (chimie, odeurs...), celui du bien-être animal, celui de la pollution de l'eau (chimie, nitrates, bactéries...) etc...

Nous proposons donc un petit document récapitulatif sur lequel on peut se baser pour avoir une vision globale de ces nuisances. (il est perfectible bien sur mais c'est un bon début)

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 10:11

Le Télégramme est vraiment un journal déroutant. Il y avait de quoi faire des bons à la lecture de l'article en double page et en couleurs sur le beau métier d'éleveur industriel de cochon à Landunvez... Article cousu de fil blanc dans le contexte actuel..(agrandissement démesuré de cet élevage à un endroit où l'on croule déjà sous les désagréments divers causés par l'agriculture intensive).

Et ce dimanche matin, au détour d'une page, entre un article sur la kermesse de l'école et la course cycliste de je ne sais où, je lis cette carte blanche.

Un billet plein de bon sens, argumenté, chiffré et signé de quelqu'un qu'on ne pourra pas traiter d'ignorant puisqu'il s'agit d'un agriculteur à la retraite.

Je vous laisse découvrir ce que ce monsieur préconise pour retrouver de la sérénité dans nos campagnes:

Cela fait du bien...

Cela fait du bien...

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article