Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 10:27

Le reportage tourné sur Landunvez est bien passé le dimanche 9 octobre sur M6 dans l'émission 66 minutes.

lien vers le reportage: (cliquer sur le lien) 

Comme toujours, les avis sont partagés.

Au premier visionnage, on peut se dire: "tout ça pour ça!", quatre jours de tournage intensif pour seulement 13 minutes de reportage...

Enfin, 13 minutes à une heure de grande écoute sur un média aussi regardé que M6 c'est tout de même bien.

 

Le contenu du reportage maintenant:

Nous avions vu tant de choses aberrantes lors des moments partagés avec l'équipe de M6 que nous sommes un peu restés sur notre faim. (eau sale arrivant à Penfoul par exemple, bien être animal... arrivée sur le marché de la délégation des éleveurs porcins qui ne sont pas arrivés là par hasard!, problèmes des pesticides non abordé...) 

Mais le format de l'émission en lui même ne se prête pas à un traitement approfondi du sujet.

En 13 minutes, il faut présenter le pays, aborder le sujet, présenter les 2 parties tout en restant si possible impartial. 

66 minutes est une émission d'information plutôt orientée "grand public". Sans être péjoratif, ils ne peuvent pas trop rentrer dans les détails pour ne pas perdre le téléspectateur (non expert sur le sujet).

 

Points négatifs suite au visionnage du reportage: 

On ne voit pas assez le lien de cause à effet entre la pollution des cours d'eau et l'élevage intensif (nitrates, bactériologie, chimie, retombées ammoniacales...)

Une image comme celle ci montre la proximité de l'élevage avec la plage.

 

13 750 cochons sous ces silos!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur cette photo réalisée au pied de l'exploitation, les pieds dans le Foul, on voit plusieurs choses:

Le ruisseau serpente au milieu d'une zone humide.

L'usine est un bordure de cette zone humide (voire empiète dessus...)

Le Foul sur cette image n'est pas propre (macro-déchet, algues vertes en suspension...)

Mais que voulait nous démontrer l'éleveur en buvant cette eau?

1) "j'irai jusqu'au bout et ce n'est pas une gastro qui va me faire peur."

2) "Allez-y les enfants, buvez cette eau, elle est nickel! "

3)"Les Landunveziens ne connaissent pas leur pays. Cette rivière ils ne la regardent jamais... moi je la connais mieux qu'eux"

4) on a trouvé un concurrent à l'eau de Plancoët!"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les bâtiments construits dernièrement sont en bordure de la zone humide voire empiètent dessus.

Garez-vous à la salle omnisports et allez vous promener par là, la mairie a réalisé un défrichement de la zone, mais prévoyez des bottes, on s'y enfonce car une zone humide est gorgée d'eau... 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des champs comme celui ci, exploité par l'élevage Avel vor, sont situés sur le bassin versant du Foul. On y voit du maïs jusqu'à 1m de la zone humide. Ce champ est en forte pente comme le montre le relevé réalisé à partir de l'outil geoportail. Que se passe-t-il en cas de forte pluie? Personne ne peut nier que le ravinement va emporter de la terre vers le Foul.

Que contient cette terre? (du lisier? des herbicides? des fongicides? des insecticides? des résidus d'antibiotiques? rien du tout (où allez-vous chercher tout cela?)?) 

 

 

Autre point qui ne nous sert pas vraiment, l'impression que tout a été fait dans les règles:

Le Préfet a effectivement donné son avis favorable or, le Préfet n'est pas un expert (ni sur la commune de Landunvez, ni sur les soucis engendrés par la surenchère perpétuelle des gros élevages porcins).

Le Préfet doit s'appuyer sur les conclusions de 2 instances: l'enquête publique menée par le commissaire enquêteur (personne impartiale désignée pour mener l'enquête de terrain)  et l'autorité environnementale (experts qui évaluent le projet)

L'avis du commissaire enquêteur est défavorable et son rapport souligne de très nombreux manquements dans le dossier de l'éleveur. Un tel avis est rarissime dans ce genre de dossier chaud!

Le rapport de l'autorité environnementale souligne également de très nombreux manquements dans le dossier et sous entend que ce projet n'est pas désirable. (ils n'ont pas à donner d'avis favorable ou défavorable)

Donc, pour résumer, le Préfet a donné son accord alors que les experts et l'enquête de terrain auraient du le mener à donner un avis défavorable!

C'est pourquoi APPCL, Eaux et Rivières et AEPI se sont associés pour attaquer au Tribunal Administratif l'avis du Préfet.  

C'est un peu dommage qu'en regardant le reportage, le béotien retienne simplement que le Préfet a donné son accord puisque c'est cet accord même qui est attaqué par nos associations...

 

Points positifs du reportage:

Le pays est toujours aussi beau et les prises de vue sont très réussies.

Le problème bactérien est bien traité. (panneau à l'entrée de la plage)

Le problème des nuisances olfactive aussi. (bien qu'une odeur ne soit pas très télégénique...)

La pollution aux abords de Kerincuff et la mauvaise foi évidente de l'éleveur quand on lui montre le lisier dans le fossé. (Quand on nie l'évidence on se discrédite...)

L'éleveur qui "boit" l'eau du Foul sous son exploitation!!! beurk. Mais qui veut-il convaincre en faisant cela? Tout le monde sait que cette eau peut être polluée, c'est une chose prouvée depuis très longtemps.

 

 

 

 

 

 

En conclusion, nous pouvons remercier M6 de s'être intéressé à notre combat. Même si un reportage de 13 minutes ne peut être aussi complet qu'un dossier déposé au tribunal, il a au moins le mérite de faire connaître le problème et de pointer la pollution bactérienne.

Nous restons à la disposition de tout autre média qui voudrait relever le défi de présenter et d'expliquer un problème si tentaculaire et si complexe... 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article

commentaires