Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

APPCL20ans.jpg

L’association pour la Protection et la Promotion de la Côte des Légendes a tenu son assemblée générale à Pen ar Vur 20 ans jour pour jour après son inscription au journal officiel. L’APPCL dont l’objet est de protéger et de promouvoir la côte du pays d’Iroise s’était illustrée dans l’affaire dite du « restaurant panoramique de Saint Samson », au cœur même de la route touristique de Landunvez. De nombreuses années se sont écoulées et désormais, ce site intégralement préservé est devenu une référence nationale voire internationale (On l'a même vu dans le métro de Tokyo!). Son caractère sauvage, à la pointe de l’Europe est le meilleur atout économique des communes littorales.

L’association met essentiellement l’accent sur la question de l’eau et le respect des lois régissant l’urbanisme.

 

Urbanisme :

L’Appcl reste fidèle à sa démarche vigilante mais constructive. Une action sur Trémazan est en cours d’instruction. L’association tient à rappeler que son objet n’est pas d’imposer des règles architecturales mais de veiller au respect des lois de l’urbanisme.

Le cas de Trémazan est un cas d'école où l'intérêt de personnes privées prend le pas sur l'intérêt collectif au mépris des lois sur l'urbanisme. Un hameau peut être densifié mais ne dois pas s'étendre, c'est simple mais certains ont beaucoup de mal à le comprendre...

Nous sommes incompétants pour juger si une maison est belle, laide ou non conforme aux recommandations communales, c'est aux municipalités de trancher.

 

L’eau :

·         Les eaux de baignade :

L’Appcl a rencontré des élus de Landunvez et Porspoder pour faire le point. Des progrès sensibles ont été réalisés sur les plages de Gwisselier et du Château (l’arrivée de l’assainissement collectif à Kersaint semble porter ses fruits). Cependant le cas de la plage de Penfoul reste problématique. Comme chaque année, les membres de l’APPCL remontent le ruisseau pour relever l’évolution des pratiques agricoles et ils tiennent à noter qu’ils ont constaté un réel mieux en ce qui concerne les bandes enherbées de 10m qui doivent séparer les champs cultivés d’un cours d’eau. L’action continue menée depuis 2005 semble atteindre son but toutefois la vigilance s’impose car rappelons qu’à Plougoulm « Un produit Phytosanitaire  déversé par un agriculteur dans un champ serait à l'origine de la mort de 130 tonnes de truites » (Le Télégramme du 27 octobre2010)

Un exemple parmi tant d'autres:

 Avant ( en 2008)

avantchamp.jpg

Nous ne constations aucune protection entre le champ et le ruisseau.  la moindre pluie, ce dernier devenait boueux et chargé de tout ce qui avait été déversé sur la terre.

Après (en 2010)

SNV83689.JPG

Une belle bande enherbée conforme à la loi protège le ruisseau et joue le rôle de tampon.

 

Sur la commune de Porspoder, les lieux de baignade de Melon et de Mazou ont été fermés, la CCPI a été chargée d’une étude de terrain pour en connaître les causes.

·         La gestion de l’eau potable et des eaux usées:

Les quatre syndicats d’eau de Brest BMO, du chenal du Four, de Kermorvan et de Landerneau envisagent d’abandonner la délégation de service publique à une société privée (actuellement Véolia) pour créer une SPL (Société Publique Locale). Une autre solution était possible : la régie publique qui, à l’instar de la SPL présentait l’avantage de consacrer l’intégralité des sommes perçues à l’eau : amélioration des réseaux (eau potable, eaux usées), préservation ou reconquête des captages et qualité de l’eau distribuée.

L’APPCL est attachée à la préservation des captages existants (Traon et Kerenneur en Landunvez) et s’étonne que Véolia n’ait pas imposé de périmètres de protection auparavant.

L’opacité des comptes de résultats d’exploitation des délégataires privés avancée par certains maires est un fait reconnu et dénoncé par la chambre régionale des comptes de Rennes. Ceci fut le cas à Quimper (rapport d’avril 2003). L’harmonisation, initiée dans le pays de Brest, est une démarche de bon sens.

La solution SPL semblant être retenue, la nécessité d’un contrôle sur tous les plans s’imposera et l’usager devra avoir son mot à dire… 

 

 

      Cliquer ici pour rejoindre la page d'accueil


Rejoignez nous, voici l'adresse mail de l'association:
ppcotedeslegendes@hotmail.com

Partager cette page

Repost 0
Published by