Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 17:57

Une équipe de télévision est venue tourner un reportage cette semaine sur Landunvez.

Le sujet: l'extension de la porcherie Avel Vor et les éventuelles conséquences pour l'environnement.

L'APPCL a participé à l'élaboration du reportage en fournissant le fruit de nos travaux sur le sujet et en servant de guide dans le pays!

Nous attendons avec impatience la diffusion dans l'émission 66 minutes...

Notre pays est magnifique, les images de la côte seront surement très belles... d'autres le seront moins...

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 08:47
pétition en ligne

Qui l'eut cru?

Soulever autant de monde contre l'agrandissement d'une porcherie industrielle au fin fond du Finistère...

Il faut dire que cette affaire est l'exemple même de tout ce qui dégoutte le citoyen:

  • Toutes les autorités compétentes donnent des avis défavorables.
  • La majorité des riverains est contre.
  • Le tourisme ne peut-être que défavorablement impacté.
  • Les nuisances vont être obligatoirement accrues. (odeurs, pollutions diverses, transports de marchandises sur les petites routes... va et vient incessant de tracteurs traînant des tonnes à lisier...)

En gros, personne n'en veut de cette usine!

Personne? mais si, l'exploitant et ses 9,5 employés (en comptant la seule embauche à venir)

Mais quand on a le bras long comme celui de M.Bizien, on obtient tout ce que l'on veut et même les choses les plus aberrantes et les plus en décalage avec les objectifs de la cop21...

Jusque maintenant, les Landunveziens se tenaient à carreau, même si les couleuvres étaient dures à avaler parfois... Mais trop c'est trop!

Les 1942 signataires de la pétition en ligne s'expriment enfin.

Encore un petit effort, plus que 58 signatures et on dépassera les 2000!

On voit bien que l'émoi dépasse largement le seule commune de Landunvez et ses 1500 habitants. Le mécontentement fait tache d'huile...

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 14:23
comment peut-on aimer l'élevage intensif de cochons?

Il est souvent assez difficile de dire pourquoi on s'insurge contre l'agrandissement d'un élevage intensif de cochons.

La difficulté vient du fait qu'il y a tellement de nuisances qu'on ne sait pas par laquelle commencer... Quel est l'argument qui fera mouche? l'aspect pollution de la terre (nitrates, chimie), celui de la pollution de l'air (chimie, odeurs...), celui du bien-être animal, celui de la pollution de l'eau (chimie, nitrates, bactéries...) etc...

Nous proposons donc un petit document récapitulatif sur lequel on peut se baser pour avoir une vision globale de ces nuisances. (il est perfectible bien sur mais c'est un bon début)

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 10:11

Le Télégramme est vraiment un journal déroutant. Il y avait de quoi faire des bons à la lecture de l'article en double page et en couleurs sur le beau métier d'éleveur industriel de cochon à Landunvez... Article cousu de fil blanc dans le contexte actuel..(agrandissement démesuré de cet élevage à un endroit où l'on croule déjà sous les désagréments divers causés par l'agriculture intensive).

Et ce dimanche matin, au détour d'une page, entre un article sur la kermesse de l'école et la course cycliste de je ne sais où, je lis cette carte blanche.

Un billet plein de bon sens, argumenté, chiffré et signé de quelqu'un qu'on ne pourra pas traiter d'ignorant puisqu'il s'agit d'un agriculteur à la retraite.

Je vous laisse découvrir ce que ce monsieur préconise pour retrouver de la sérénité dans nos campagnes:

Cela fait du bien...

Cela fait du bien...

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 09:48

"Une enquête publique est une procédure codifiée, préalable aux grandes décisions ou réalisations d’opérations d’aménagement du territoire qu’elles soient d’origine publique ou privée. Elles sont effectuées dans de nombreux pays démocratiques depuis les années 1960, pour des raisons de gouvernance."

En d'autres termes, avant de réaliser de gros aménagements qui vont inéluctablement affecter les riverains ou l'environnement, on consulte le public.

Qui y participe?

Le public... toutes les personnes qui se sentent intéressées peuvent venir écrire dans le cahier déposé en mairie.

Les intervenants (l'éleveur en l'occurrence) participent à cette enquête en fournissant le dossier le plus complet possible qui est consultable en mairie. Ce dossier est réalisé par l'exploitant, aidé en cela par des cabinets spécialisés, des spécialistes des enquêtes publiques...

Le commissaire enquêteur est une personne désignée par l'état, personne étrangère au dossier qui doit apprécier, en tout objectivité, la faisabilité du projet.

Chose extrêmement rare, le commissaire enquêteur a émis un avis défavorable (et le justifie par de nombreux arguments)

Le dossier complet est consultable en cliquant ici.

Le Préfet est censé se ranger aux avis des experts mandatés (commissaire enquêteur et autorité environnementale)

or l'autorité environnementale soulève elle aussi de nombreux soucis fâcheux: ( ammoniac, potasse, odeurs, etc...)

Alors, comment expliquer la décision du Préfet? c'est incompréhensible.

(On aurait bien une petite idée mais bon...)

Pour prendre une image, c'est comme si une enquête de la police désignait un coupable. Les enquêteurs fournissant toutes les preuves et les témoins.

Mais le juge décide que l'enquête ne sert à rien et conclue que l'accusé est innocent...

L'incompréhension est légitime non?

Voici les conclusions du commissaire enquêteur (extraites du rapport):

Une enquête publique, c'est quoi?
Une enquête publique, c'est quoi?
Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 12:57
Que la "nature" est belle...

Que la "nature" est belle...

Nous avions rendez-vous hier avec un journaliste du Télégramme pour exposer nos griefs contre l'agrandissement de la porcherie Avel Vor de Landunvez. (On pourrait l'appeler l'usine aux 13 750 cochons!")

Nous avons été décommandés...

L'association AEPI qui défend cette même cause devait elle aussi recevoir ce journaliste.

Rendez-vous annulé à la dernière minute.

Apparemment, il aurait trouvé toutes les réponses nécessaires en questionnant l'éleveur chez qui il s'est rendu le matin même.

Étrange façon de faire ma fois! (On lui aurait bien fait faire un tour à Penfoul, à Kersaint, au bourg...sur les berges du Foul...)

Nous espérions que le Télégramme traiterait enfin sérieusement cette affaire (le silence devenant assourdissant)

Waouh quelle claque!

A la lecture de l'édition de ce jour, un beau reportage de 2 pages, en couleurs, nous dépeint l'usine Avel vor comme un centre de loisir haut de gamme pour cochons!

des locaux tout neufs, la nourriture est soigneusement cuisinée pour que les sportifs ne soient pas trop gras...

Bon d'accord, la vie d'une truie est peu enviable mais quand même il a l'air sympas M.Bizien, il est souriant, on sent qu'il les aime ses bêtes...

Et puis c'est super, les déchets sont traités sur place! regardez comme il en est fier, on dirait "El Gringo" qui nous vente son bon café!

Moi je trouve qu'ils exagèrent tous ces gens qui veulent du mal à ce bon monsieur...

C'est encore un complot "politique"!

Ils sont rigolos les gens d'AEPI, ils ont un "arsenal de papiers" à montrer au journaliste...ah zut, c'est vrai il n'est pas venu au rendez-vous.

Et l'APPCL? il paraît que nous existons et que nous sommes aussi opposés à cet agrandissement. (nous sommes sûrement aussi à classer dans la case des opposants politiques... Le journaliste ne nous aurait pas oubliés quand même!)

Et dites donc, les 1147 signataires de la pétition (au 09/06/2016) ce sont tous des opposants politiques eux aussi? (à qui d'ailleurs? il est maire de Landunvez P.Bizien? Il s'est présenté à quelles élections?)

Quelques faits à rappeler:

13 750 têtes de cochons attendues.

26 600 porcs charcutiers produits par an sur le site.

Un porc produit 3 fois plus de déchets qu'un homme... 3 x 13750 = 41250... C'est donc l'équivalent d'une ville de 41250 personnes qui est concentrée sur ce site!

Il va en falloir des camions pour évacuer tous ces déchets azotés hors de Bretagne!

"99% de l'alimentation des animaux" est produite sur les terres de l'exploitation... sur les bassins versants du Foul (rivière de Penfoul) de la rivière de Kersaint et de Trémazan.

Mais n'allons pas trop loin... soyons certains que le blé, l'orge et le maïs produits à Landunvez est 100% bio, sans chimie bien sûr!

A part cela, tout va bien, l'air est pur, la mer est belle et la surproduction de porc cela n'existe pas! Les plages fermées non plus ça n'existe pas, le lessivage des terres agricoles...foutaise! les algues vertes...une invention des écolos. De toute façon ils n'ont rien à dire, "ils n'y connaissent rien!"

Ah dernière chose:

"Les gens qui ne connaissent pas le sujet" vous remercient pour cette nouvelle leçon de chose (quel bonheur de mieux connaître le beau métier d'éleveur industriel de porc)

http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/elevage-comment-fonctionne-une-porcherie-09-06-2016-11100535.php#closePopUp

Le Télégramme fait encore très fort!
El Gringo est fier de nous présenter le produit de ses cochons.

El Gringo est fier de nous présenter le produit de ses cochons.

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 08:40

Penfoul le 21 mai.

L'activité agricole est à son apogée, la terre est à nu, les épandages vont bon train (et ça se sent... très fortement)

Rappelons le processus pour bien comprendre:

1: désherbage (roundup ou équivalents. ) Nous les avons tous vu les grands champs jaunes fluos! il y a quelques semaines.

2: On retourne la terre. (ah, enfin, cette couleur jaune était un peu douteuse tout de même)

3: épandages massifs de lisier (quand on tue toute la faune présente dans la terre, il faut reconstituer un stock d'azote artificiellement.)

(lisier : déchets de l'élevage industriel de cochons. Matière très seine, sans aucun produits tels que les antibiotiques ou autres molécules bien naturelles dans l'alimentation du cochon)

4: On sème ou on plante...

Nous y sommes... le 21 mai!

En espérant qu'il ne va pas pleuvoir, sinon tout va s'écouler au ruisseau... fichue gravité, la science n'a pas encore trouvé une parade à cela, étonnant..

Pas de souci, on est en Bretagne et chez nous il ne pleut que sur les ...

(sur les images du petit photo reportage joint, nous ne pouvons bien évidemment pas parler de pollution... puisque jamais personne ne se précipite pour analyser l'eau après ce genre d'épisode pluvieux. Une vraie analyse s'impose: bactéries, Nitrates et surtout chimique!)

Plus tard, nous aurons d'autres étapes bien sympathiques:

5 La plante pousse, il faut vite la traiter (fongicides, insecticides, etc...)

6 On récolte... et on stocke en silos le maïs, le blé, le soja ou l'orge qui sont bien sûr certifiés sans traces de produits chimiques...

7 On nourrit les porcs avec le contenu des silos.

8 Les Porcs produisent le lisier (certifié sans produits chiques...)

et le beau cycle de la nature est bouclé... Apprenez bien cela aux enfants.

Et n'oubliez pas d'appeler le télégramme pour relater cette leçon de chose qui vous est offerte gratuitement par l' APPCL.

Regardez ces petites vidéos, ce sont de vraies leçons de chose. C'est cela qu'il faut apprendre aux enfants (et aux grands aussi !):

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 22:13

Vite, signez la pétition en ligne!

Contre l'agrandissement de la porcherie industrielle de Landunvez.

Cliquer sur le lien suivant:

https://www.change.org/p/pr%C3%A9fet-du-finist%C3%A8re-non-%C3%A0-l-agrandissement-de-la-porcherie-industrielle-avel-vor-de-landunvez?recruiter=546675110&utm_source=petitions_show_components_action_panel_wrapper&utm_medium=copylink

On commence à être nombreux mais plus on sera et plus elle aura du poids.

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 09:19
Cousu de fil blanc!

Oh le gros enfumage!!!

La gentille porcherie Avel Vor accueille l'école du bourg pour une magnifique leçon de chose...

Dans le contexte actuel, une équipe pédagogique doit-elle s'engager ainsi?

1: le cochon n'est pas destiné à vivre ainsi dans un box de 2m² au milieu de 13750 congénères.

2: La destinée!!!!! les enfants de maternelle ne vont-ils pas être un peu troublés de découvrir comment vivent ces cochons, comment ils sont acheminés à l’abattoir, comment ils sont étourdis, comment... comment ils finissent en saucisse ou en jambon.

3: la nourriture: ces cochons élevés en batterie sont engraissés pour devenir de gros cochons bien gras. L'animal n'est pas censé se nourrir ainsi, c'est mentir aux enfants que de le faire croire.

Allez plutôt visiter une vraie ferme avec les vaches, les cochons, les poules et la culture raisonnée, là il y a matière à apprendre pour des enfants.

Et que dire du Télégramme de Brest... pas un mot suite à la décision controversée du Préfet qui a donné son accord pour l'agrandissement de la porcherie au mépris de l'enquête publique. Mais par contre, un coup de projecteur sur cette sortie scolaire à la porcherie... On ne doit pas avoir la même notion de l'information...

Qu'en pensent les parents d'élèves? n'hésitez pas à donner votre avis...

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 20:40
France3 parle de l'affaire de la porcherie au JT national

Il fallait réagir et cela commence bien.

Hier, France 3 Bretagne nous a contactés, AEPI et APPCL pour réaliser un reportage sur l'affaire qui occupe nos deux associations. L'extension de la porcherie AVEL VOR sur Landunvez.

Le reportage est passé dans l'édition régionale mais aussi dans le 19-20 national!

http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-3/19-20/finistere-polemique-autour-de-l-extension-d-une-porcherie-a-landunvez_1446300.html

Nous sommes actuellement en pleine phase médiatique. Devant le coup de tonner de l'avis favorable du Préfet pour l'extension de la porcherie, au mépris des avis des experts et du commissaire enquêteur, il faut agi! Et agir c'est d'abord informer le plus grand nombre.

Et ça marche, bon nombre de personnes m'ont déjà fait savoir qu'ils nous soutiennent à fond...

Pour info, nos amis d'outre Atlantique (Quebec) font bien les choses, eux.

Cliquer sur le lien pour lire un dossier très bien fait sur l'effet des cultures de maïs sur l'état de l'eau

http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/pesticides/mais_soya/mais-pesticide.pdf

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article