Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 09:37

Nous avons des certitudes qui nous viennent de nos réflexions et de la connaissance de notre cadre de vie et de nos paysages:

 Nous savons que la concentration en un même lieu de plusieurs milliers d'animaux n'est bon ni pour l'environnement, ni pour l'économie locale, ni pour le cadre de vie des personnes vivant près de ces usines à viande, ni pour les animaux... et en poussant la réflexion plus loin, ce n'est pas bon du tout pour les paysans!

Seuls les financiers qui apportent l'argent pour invertir dans la mort des petites fermes pour permettre aux plus gros éleveurs de s'endetter ont à gagner.

Il y a actuellement une forte demande chinoise en viande de porc.

Quelle aubaine! concentrons les élevages, finançons la destruction de milliers d'emplois paysans pour créer des usines à viande.

Le marché est porteur, fournissons du porc aux chinois puisque les russes n'en veulent plus...les français non plus d'ailleurs! Qui veut manger du bon porc élevé en élevage intensif? Un porc bourré de médicaments, qui n'a jamais vu la lumière du jour et qui a vécu dans la m... sur des caillebotis depuis sa naissance?

Une question: "Qui sont les champions du monde du copiage?" réponse: "Les chinois"...

Dans combien d'années seront-ils capables de produire du porc comme les bretons? 2 ans? 3 ans? 

 

Que va-t-il se passer quand la Chine ne voudra plus de notre viande bas de gamme?

 

Ces élevages concentrationnaires vont péricliter et nous n'aurons plus de paysans pour entretenir les terres.

 

Nous ne sommes pas du tout contre les paysans, nous les aimons et nous voulons que ce beau métier continue à vivre.

Cela fait vraiment du bien quand ce sont de vrais paysans qui s'expriment contre les élevages intensifs:

et puisque le télescopage de l'information en dit parfois bien plus qu'un long discours, voici dans la même édition du Télégramme un article qui relate une catastrophe écologique liée à notre sujet des fermes usines:

Petit rappel: Notre élevage landunvézien se situe sur la zone humide du bourg de Landunvez, à 18m du Foul, la rivière qui se jette à Penfoul... imaginons une rupture de fosse à lisier, une fuite dans une lagune ou une rupture du pipeline à lisier de 1,5km de long qui doit voir le jour et traverser la zone humide et la rivière... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Webmaster
commenter cet article

commentaires